Qu’est-ce qu’une maison passive ?

Depuis 1988, on assiste à plusieurs changements dans le domaine de l’habitat, avec l’avènement d’un nouveau type de maison : la maison passive. C’est une habitation qui utilise des techniques de construction différentes des autres et permettant de réduire les factures d’énergie et de lutter contre le réchauffement climatique

Ce type de maison vise à réduire considérablement tous les besoins énergétiques d’un ménage en matière de chauffage tout en restant autonome sur ce point. 

Maison passive

La maison passive : qu’est-ce que c’est ?

Avec la multiplication des avancées technologiques dans l’immobilier pour lutter contre le changement climatique, on peut se demander : maison passive, BBC ou BEPOS, quelles différences ?

La maison passive est connue sur le marché de l’immobilier comme un type de logement très fiable et adaptable à tous types de personne. De plus, elle réalise une grande performance énergétique. C’est un style d’habitation qui permet à ses occupants de réduire considérablement leurs consommations d’énergie. 

La maison passive se sert des ressources naturelles telles que l’énergie solaire et les sources de chaleur internes produites par les habitants et leurs différents équipements pour assurer le maintien d’une bonne température. La maison passive jouit d’une isolation optimisée en été comme en hiver. C’est grâce à la performance de ce système d’isolation thermique que les économies d’énergie sont possibles durant toute l’année dans une maison passive. 

Maison passive : quel principe fondamental ?

La maison passive est l’alliance des meilleures idées développées par le savant allemand Darmstadt-Kranichstein. Ce dernier élabore un principe selon lequel une maison totalement autonome peut être capable de subir un chauffage sans pour autant consommer beaucoup d’énergie, contrairement à la passoire thermique. En effet, la performance de cette maison est rendue possible grâce à une technique particulière de construction. Cette technique est essentiellement basée sur la ventilation, l’isolation thermique et l’ensoleillement. La maison est construite de telle sorte qu’elle arrive à renouveler l’énergie solaire afin de le consommer à nouveau tout en répandant durant toute une année une température confortable.   

Grâce à cette technique, l’énergie solaire est non seulement bien contrôlée, mais elle alimente aussi le chauffage de la maison passive. Ainsi, l’usage de l’énergie électrique n’est plus nécessaire. Une maison passive est construite suivant un plan particulier qui sort du commun. Ce dernier offre une ventilation bien performante et plus adéquate qui permet de renouveler l’énergie solaire. En effet, cette technique vous permettra de doter votre maison d’une ventilation mécanique contrôlée (VMC double flux). Cette dernière est la plus efficace qui injecte la chaleur de l’air sortant à travers le flux de l’air entrant.   

Maison passive : quelles sont les règles et les matériaux indispensables pour une bonne construction ?

Construire un habitat passif obéit à des règles bien établies. La diversification des sources de chaleur se révèle comme la première règle importante. Vous pouvez appliquer cette règle en installant simplement des lumières avec des matériaux performants dans presque tous les coins de votre maison. Comme matériaux écologiques, vous pouvez opter pour l’acier, le béton de chanvre, la brique en terre cuite, le bois, la paille, etc. De plus, il est nécessaire de porter votre choix sur les ossatures en bois ayant une épaisseur d’environ 50 cm pour la construction des isolations.

Ceci permet de poser de manière directe l’isolant dans le mur. En outre, le type d’ossatures conseillées pour les fenêtres sont les ossatures en bois et en double. En ce qui concerne l’isolation d’une maison passive, vous pouvez utiliser le lin, le chanvre, la paille, le bois, etc. comme matériaux isolants car ils sont les plus efficaces. L’isolation de la maison passive est à la base de son fonctionnement. Le chauffage de la maison passive est complètement optimisé.

Quelle est la consommation énergétique d’une maison passive ?

Quelle est la consommation énergétique d’une maison passive ? Dans une maison passive, le plafond maximal de consommation d’énergie en chauffage est fixé à 15 kWh/(m².a), établi grâce au DPE. À cela s’ajoutent le respect strict d’autres règles indispensables pour le maintien d’un véritable confort de votre pièce. Comme consignes il y a : 

  • l’énergie primaire : il doit être inférieur à 120 kWh/(m²a) ; 
  • le bruit de la ventilation : il doit aussi être faible et toujours resté à 25 dB ;
  • la température : elle doit être supérieure à 17 °C. De plus, le surchauffage ne doit pas dépasser 10 heures ;
  • le respect de la valeur U des fenêtres et des parois doit aussi entrer en ligne de compte.

Combien coûte une maison passive ?

Quel est le prix d’une maison passive ? Le coût d’une maison passive neuve est plus cher de 15% à 25% qu’une maison classique.

Le coût élevé de la maison passive est influencé par les facteurs comme la domotique, le prix des études thermiques, l’isolation spécifique, la VMC double-flux, la menuiserie (le triple vitrage), etc.

Face à de tels coûts, des aides financières sont mises en place pour aider les foyers à faibles revenus :

  • MaPrimeRenov ;
  • les aides Anah (mais seulement pour la rénovation)
  • l’éco prêt à taux 0 et plusieurs autres aides qui sauront vous aider.

Pour aller plus loin :